Les propositions de la direction en matière de rémunération lors des négociations annuelles obligatoires

ou

comment redonner d'une main

ce que l'on prend de l'autre !

Vous trouverez ci-dessous les propositions faites par la direction aux organisations syndicales lors de la réunion du 19 juillet 2018.

 

En matière d'augmentation générale, les propositions de la direction sont les suivantes :

À compter du 1er mars 2018, l'ensemble des salariés cadres ayant plus d'un an d'ancienneté énéficieront d'une augmentation générale de 0,5% (déjà versée).

 

À compter du 1er juillet 2018, l'ensemble des non-cadres ayant plus d'un an d'ancienneté bénéficieront d'une augmentation générale de 0,5%.

 

La délégation CGT a rappelé à la direction que cette année encore, le pouvoir d'achat des salariés de l'U.E.S Proxiserve allait diminuer puisque les prix en France ces 12 derniers mois, selon l'INSEE, avaient augmenté de 2%.

 

La proposition de la direction de Proxiserve avec 0,5% d'augmentation générale des salaires est donc loin du compte. À savoir que nos contrats augmentent aussi auprès de nos clients... mais pas nos salaires.

Autre question posée par la CGT, pourquoi verser en mars 2018 cette augmentation pour les cadres et attendre 4 mois supplémentaires pour les non-cadres ?  Nous demandons un rattrapage sur les salaires des catégories non-cadres.

Ensuite, la direction propose de modifier les critères d'attribution de ses fameuses primes variables, dites " de reconnaissance" pour les non-cadres, techniciens BtoC et BtoB (maintenance, travaux).

 

Attention, le paragraphe qui suit pique les yeux, l'enfumage de la direction est important lorsque l'on sait que ces primes sont payées grâce aux blocages des salaires et le non-paiement d'une grande partie des heures supplémentaires.

 

Bref, comme vous le savez déjà, ces primes sont faites pour vous faire courir plus vite sans que cela ne coûte à l'entreprise. Autre grand principe de ce dispositif,  le rendre incompréhensible avec des critères d'attribution contradictoires et ambigus.

Les primes de reconnaissance quadrimestrielles pour les techniciens seraient modifiées comme suit :

  • les primes deviennent mensuelles et seront versées 11 mois sur 12 (Exception « prime d'été» Juillet/Août pour prendre en compte 1 mois de congés payés),
  • les primes sont versées selon un critère de production et un critère de qualité,
  • si les objectifs sont atteints, le montant de la prime mensuelle sera de 200€ brut,
  • durant une période transitoire d'une durée de 1an, afin d'encourager et de récompenser les efforts des techniciens, une prime d'un montant mensuel brut de 75€ sera attribuée aux techniciens qui atteindront partiellement l'objectif.

Revalorisation des primes de reconnaissance pour le personnel administratif et les techniciens du comptage 

Selon l'entreprise, pour ces salariés, les primes restent quadrimestrielles. Une revalorisation du budget sera faite à compter du troisième quadrimestre de l'année 2018 (septembre - décembre 2018) dont le versement interviendra en janvier 2019.

 

Ainsi, l'enveloppe est portée à 350€ par collaborateur par quadrimestre. Le montant quadrimestriel des primes pourra atteindre 650€ brut par collaborateur par quadrimestre.

 

Mensualisation des primes d'objectif des chefs d'équipe et

des responsables  d'exploitation (maintenance et travaux)

 

Afin d'aligner les objectifs des chefs d'équipe et des responsables d'exploitation sur ceux des techniciens, les primes annuelles d'objectif sont modifiées comme suit:

 

  • Les primes deviennent mensuelles :versées 11mois sur 12 (Exception <<prime d'été» Juillet/Août pour prendre en compte 1mois de congés payés),
  • Les primes seront en lien avec les performances de l'équipe qu'il manage,
  • Le montant des primes sera de 300€ avec un pallier à 100,
  • Les nouvelles primes de reconnaissance entreront en vigueur à compter du 1er janvier 2019

 

À la lecture de cette usine à gaz, le constat est simple, les techniciens devront faire de plus en plus d'interventions tout en maintenant une bonne qualité de travail. C'est le fameux vite et bien qui fait tant sourire habituellement et qui est impossible à tenir.

 

Quant au personnel administratif, s'il veut une prime correcte , il devra travailler de plus en plus tard ou pendant l'heure du déjeuner sans que les heures supplémentaires ne lui soient payées.      

 

Et comme pour aujourd'hui, c'est bien la tête du client et le budget disponible qui déterminera votre prime, pas la réalité de votre travail ni les difficultés que vous rencontrez.   

 

Vous devez savoir que la prime dite " de reconnaissance " que vous ne percevez, la plupart du temps, que pour moitié est infiniment moins intéressante que le paiement des heures supplémentaires que vous effectuez. Faites le calcul et  chaque semaine, réclamez vos heures supplémentaires.

 

À la CGT , nous dénonçons cette politique des salaires qui est catastrophique pour la santé physique et mentale des salariées de l'U.E.S Proxiserve. Les dirigeants du groupe PROXISERVE ne cessent de s'enrichir alors que les rémunérations stagnent et que les conditions de travail de nombreux salarié(e)s deviennent intenables.

 

Les Flux RSS sont chargés...

     MISE A JOUR 2019

Le 08/10/2018 20H42