Accord sur les nouvelles garanties de frais de santé

Sous l'impulsion de notre syndicat, était créée fin 2012, une commission paritaire composée de représentants du personnel et de la direction. Celle-ci a pour rôle d'examiner chaque année les arbitrages ou les aménagements indispensables à l'équilibre économique de notre régime de complémentaire santé tout en préservant au maximum la prise en charge des frais de santé des salariés.

 

Notre sortie en janvier 2012 du groupe Veolia a eu de multiples conséquences, notamment celui de nous isoler en matière de couverture complémentaire et ainsi en 2013, de faire apparaitre plus encore un déséquilibre des comptes de notre mutuelle.

 

De fait, AG2R a réagi et nous impose depuis deux ans un rééquilibrage financier sous peine de résiliation ou de fortes augmentations.

 

Ainsi, la direction et les organisations syndicales ont signé un accord qui reprend en partie les recommandations de la commission paritaire et détermine les mesures à prendre pour tenter de résorber une partie du déficit créé par le déséquilibre recettes/dépenses de notre régime complémentaire de santé.

 

Comme vous le constaterez, ces mesures qui prennent effet dés janvier 2014 minorent l'augmentation des cotisations en diminuant pour l'essentiel les plafonds des prix des verres ainsi que les prothèses dentaires pris en charge par la mutuelle.  Ils ciblent principalement des éléments de confort ou d'excès qui peuvent être pratiqués par certains professionnels de santé.

 

Ces nouvelles dispositions nous invitent à y regarder de plus près lorsque un professionnel nous présente un devis et à faire jouer la concurrence si le besoin s'en fait sentir.

 

Ces dispositions que nous subissons aujourd'hui ne font que conforter la position de notre syndicat en matière de couverture santé. Nous demandons toujours à ce que l'entreprise prenne en charge la totalité du coût de la mutuelle.

 

La pénibilité de nos métiers et la course à la rentabilité orchestrée par les managers nuisent et mettent en danger quotidiennement la santé des salariés de l'entreprise. Cela justifie amplement que cette dernière supporte le coût total de la couverture santé complémentaire.

 

Munissez vous de vodre code d'accès et accédez à l'accord en cliquant ici !

 

 

Le collectif CGT

Les Flux RSS sont chargés...

     MISE A JOUR 2019

Le 08/10/2018 20H42