Tract NAO 2017 la mascarade de plus.pdf
Document Adobe Acrobat [279.5 KB]

   Négociations     salariales 2017

   une mascarade honteuse des dirigeants du groupe PROXISERVE     

                     0,5%

 

Seul un arrêt de travail des salarié(e)s de PROXISERVE fera bouger cette direction arrogante !

une mascarade de plus, voilà ce qu'ont été les négociations sur les salaires 2017. Cette année encore, le P.D.G  S. Caine a rejeté en bloc toutes nos propositions.

 

Aucune négociation possible sur les salaires, les conditions de travail des administratifs, les métiers et qualifications, les pertes de points du permis de conduire, les paniers et tickets restaurant, etc..

 

Malgré les profits qui ne cessent d'augmenter pour les actionnaires de PROXISERVE (+ de 6 millions en 2016), c'est une augmentation misérable qui est proposée aux salariés qui ont pourtant contribué, dans une large mesure, à la réalisation de ces bénéfices.

 

Ne vous laissez pas berner

Comme l'année précédente, vos responsables vont vous expliquer que votre salaire a augmenté de 1,8%... c'est faux. Vous avez eu 0,5% d'augmentation générale au 1er juillet 2017, soit moins de 7 euros nets par mois si votre salaire mensuel est de 1800 euros bruts, c'est tout.  

 

Sois une perte de pouvoir d'achat de 0,7% par mois (INSEE; 1,2% d'inflation) pour les salariés de PROXISERVE. Ce qui représente pour un salaire de 1800 euros, une perte de  prés de 10 euros nets qui iront chaque mois dans la poche des dirigeants de l'entreprise.

 

(Pour info, à l'heure ou nous écrivons ces lignes, ces 0,5% d'augmentation générale annoncés par la direction générale pour le 1er juillet 2017 n'ont toujours pas été portés sur les salaires.)   

La prime de reconnaissance, une belle arnaque

Cette prime, mise en place par le P.D.G Stéphane Caine, est payée depuis 4 ans avec le blocage des salaires et le non-paiement de toutes les heures supplémentaires.  C'est une prime injuste puisque allouée en fonction de l'enveloppe dont dispose le chef d'agence et non en fonction de votre travail. 

 

Cette prime distribuée à la tête du client est une menace perpétuelle qui pèse sur les salarié(e)s.  Si tu es malade te plains de tes conditions de travail, le tarif, c'est moins de 100 euros tous les 4 mois.

 

+ de 300 euros d'augmentation par mois pour les directeurs

À titre indicatif, les 10 plus gros salaires de PROXISERVE ont vu leur salaire augmenter en moyenne de 300 euros par mois en 2016. À cela s'ajoutent les avantages en nature et "actions" qui représentent plusieurs millions d'euros de plus values que vont se partager les cadres actionnaires.

 

Pour connaitre dans le détail les revendications de la CGT, cliquez sur ce lien : " revendications de la CGT "

 

 

   Facebook

Les Flux RSS sont chargés...

 AU 01/01/2018 00h00