- Augmentation minimum de 100 euros par mois pour compenser la perte de pouvoir d'achat des trois dernières années, 

 

- aucun salaire inférieur à 1700 euros,

 

- mise en place d'un salaire minimum par métier,

 

- stopper les licenciements et ruptures conventionnelles imposées,

 

- augmenter les effectifs techniques et administratifs des agences,

 

- reconnaissance de la pénibilité dans nos métiers

 

A la CGT, nous le répéterons sans relâche !

Si la direction du groupe Proxiserve souhaite faire la différence entre les rémunérations des salariés d'un même métier, c'est par le salaire mensuel et non par des primes à la tête du client dites de " reconnaissance "que cela doit être fait.  

   Facebook

Les Flux RSS sont chargés...

 AU 01/01/2018 00h00