U.E.S PROXISERVE

   2015, blocage des salaires !

C'est fait, l'accord salarial (N.A.O) du 23 juin 2015 confirme le blocage des salaires par la direction générale. Comme il fallait s'y attendre, la CFDT est le seul syndicat à avoir signé cet accord de régression sociale. 

Vous avez bien lu, la CFDT a accepté que notre salaire soit bloqué au profit d'une hypothétique augmentation de la prime de "reconnaissance" quadrimestrielle.

 

Passer à 450 euros maximum cette prime n'engage en rien l'entreprise, aucun salarié ne touchera cette somme. Encore 3 ans de ce régime salarial et le S.M.I.C rattrapera les salaires de centaines de salariés.

 

Quant à l'augmentation dérisoire de quelque 0,50 cts d'euros, ajoutés royalement sur les paniers par la direction, il s'agit d'indemnités de repas conventionnels qui sont destinés à compenser une petite partie du coût des repas pris par les techniciens qui ne peuvent pas regagner leur domicile pour déjeuner afin de répondre aux missions confiées par l’entreprise. En aucun cas d'une augmentation de salaire.   

 

Et inutile de s'attarder sur les augmentations individuelles, très très peu de salariés en bénificieront.

 

Alors que la charge de travail ne cesse d'augmenter, avec une diminution des effectifs opérationnels chaque année, que les taux de marges demandés aux agences sont de plus en plus importants et que les conditions de travail ne cessent de se dégrader, la direction générale continue de presser le "citron".

 

L'austérité, pas pour tout le monde ! 

À titre d'exemple, les 10 plus hauts salaires de l'entreprise ont perçu en 2014 un revenu  moyen annuel de 159.300 euros et se sont vu attribuer une augmentation moyenne de leur salaire de 230 euros par mois (sur 13 mois). 

Bien entendu, ces revenus ne tiennent pas compte des millions d'euros de plus- values que vont percevoir, en cette fin d'année 2015, les directeurs de régions, du comptage et du siège de l'entreprise.

Grâce à votre travail, certains vont percevoir en une seule fois, ce que vous gagnerez en travaillant toute votre vie. 

 

À la CGT, nous n'acceptons pas cette situation indécente et injuste et demandons à la direction générale l'ouverture immédiate de négociations sur les salaires et les métiers.

NAO 2015 signé CFDT.pdf
Document Adobe Acrobat [1.3 MB]

   Facebook

Les Flux RSS sont chargés...

LE 26/02/2018  19H00